fbpx

31. L’accouchement peut être une expérience spirituelle avec Valérie Couture-Phelps et son compagnon Miquel

Écrit par Annie Bhérer

podcast enfanter librement

Aujourd’hui Valérie et Miquel nous racontent leur histoire, une naissance souveraine et spirituelle pendant laquelle Valérie a eu plusieurs visions qu’elle a acceptées de nous partager.

Ils ont vécu une expérience extraordinaire, même s’ils ont eu énormément de pression de la part du système médical. Parce qu’imagine, leur fils a choisi de naître à quarante-deux semaines et deux jours de grossesse.

Et en passant, il est possible que tu connaisses déjà Valérie Couture-Phelps puisqu’elle accompagne les femmes dans leur transformation depuis déjà plusieurs années avec son entreprise “Moment sacré”.

Voici comment rejoindre Valérie Couture-Phelps

CLIQUE ICI pour son Site web

CLIQUE ICI pour Instagram Moment Sacré

CLIQUE ICI pour Facebook Moment Sacré

LES ASTUCES QUE VALÉRIE A UTILISÉES POUR JONGLER AVEC LA DOULEUR

  • Bain

  • Création de l’ambiance dans la chambre

  • Instinct

  • Musique

  • Parler à bébé

  • Sons

  • Suspensions

CONTACTER ANNIE

CLIQUE ICI pour m’écrire via Instagram pour me dire comment tu t’es senti.e à l’écoute de cet épisode! Hâte de te lire!

CLIQUE ICI pour m’aider à faire rayonner « Enfanter librement » en mettant un 5 étoiles sur Apple podcasts.

Sujets abordés dans cet épisode

  • Accompagnante à la naissance

  • Accouchement à domicile

  • Accouchement sans péridurale

  • Accouchement avec des sages-femmes

  • Astuces pour que les contractions commencent

  • Bulle hormonale (endorphines)

  • Garder contact avec bébé

  • Dépassement de la date probable d’accouchement

  • Doula

  • Gestion de la douleur

  • Endorphines

  • Moment sacré

  • Naissance physiologique

  • Spiritualité

  • Yoga prénatal 

Interventions dont il est question dans cet épisode

  • 100% Physiologique

Transcription de l'épisode

Annie, ta Doula Ostéo

Aujourd’hui Valérie et Miquel nous racontent leur histoire, une naissance souveraine et spirituelle pendant laquelle Valérie a eu plusieurs visions qu’elle a acceptées de nous partager.

Ils ont vécu une expérience extraordinaire, même s’ils ont eu énormément de pression de la part du système médical. Parce qu’imagine, leur fils a choisi de naître à quarante-deux semaines et deux jours de grossesse.

Et en passant, il est possible que tu connaisses déjà Valérie Couture-Phelps puisqu’elle accompagne les femmes dans leur transformation depuis déjà plusieurs années avec son entreprise “Moment sacré”.

Je vous remercie tous les deux d’avoir accepté mon invitation. On va discuter ensemble d’accouchement, d’empuissancement, de spiritualité, d’amour, de connexion. 

J’ai envie de commencer avec votre rencontre parce qu’avant de faire des bébés, il y a eu comme une première fois…

Valérie Couture-Phelps

C’est surtout pas notre première fois, c’est plutôt notre première grande discussion sur les grandes choses de la vie, tu sais, je pense que c’est à ce moment-là qu’on a vraiment connecté, puis on s’est rendu compte qu’on pouvait se rejoindre dans une dimension plus profonde de l’être.

C’est vraiment à ce moment-là qu’il y a eu une belle connexion. C’est très symbolique pour moi parce parce que j’ai vécu un avortement avant d’avoir mes deux enfants.

J’ai eu plein de messages de la vie qui m’ont fait découvrir Orion et c’était très symbolique pour moi.

Lors d’une séance d’hypnose, mon enfant que je portais à ce moment-là pour lequel j’ai fait une interruption de grossesse, me pointait ces étoiles pour me dire qu’on venait de là. Et je ne savais pas c’était quoi.

Et quand je suis sortie d’une séance de yoga prénatal que je donnais. D’un coup, il y avait un chanteur dans la rue qui chantait une chanson qui était vraiment significative pour moi.

Je me suis arrêtée, je me suis assise, j’ai contemplé le moment, Puis j’ai levé les yeux, j’ai regardé dans le ciel et j’ai vu ces fameuses étoiles. J’avais une application sur mon téléphone. Je me demandais c’était quoi ces étoiles-là.

Dans l’hypnose, j’avais vu les étoiles, mais je ne savais pas c’était quoi. Et là, j’utilise l’application et j’ai vu que c’était Orion.

J’ai trouvé ça vraiment magnifique, romantique et très spirituelle aussi d’une certaine manière. Pour moi, c’était très symbolique.

Miquel

Depuis que je suis jeune, je voyage beaucoup. Ma famille a fait en sorte que je voyageais sur plusieurs continents.  J’ai toujours remarqué cette constellation-là.

Quand je revenais à Montréal, je me demandais où elle était rendue dans le ciel. Depuis que je suis petit, je la regarde.

La première fois qu’on est sorti prendre un verre, à ce moment-là, je suis sortie dehors fumer une cigarette. Valérie est venue me rejoindre, puis là je regardais le ciel puis je l’ai vu, elle était là.

Ça m’a remis là-dedans, j’étais un peu émotif.  J’ai commencé à lui expliquer un peu d’où ça venait et elle, elle s’est mise à pleurer. 

C’est devenu notre constellation de couple.

Valérie Couture-Phelps

C’est comme une constellation qui veille sur nous.

Annie, ta Doula Ostéo

Et ce côté spirituel-là, c’est une grande connexion entre vous deux et face aussi à l’univers parce que c’est quelque chose de grand de grandiose. Est-ce que ça vous a suivi jusqu’à votre désir d’enfant?

Miquel

Moi, je ne pense pas que c’est la première fois qu’on soit rencontré là, si tu veux qu’on soit tout à fait honnête.

Pour moi ce n’était pas du hasard, c’était la destinée. J’y crois encore aujourd’hui cinq ans plus tard.

Valérie Couture-Phelps

Oui, on a on a eu des visites dans des rêves ou des trucs comme ça où on a vraiment ressenti la présence d’un être qui voulait arriver.

Annie, ta Doula Ostéo

À partir de là, la grossesse avance, votre bébé grandit. Et c’est quoi votre idée de la naissance et de l’accouchement?

Est-ce que vous avez peur? Est-ce que vous êtes en confiance?

Où vous étiez par rapport à cette expérience-là qui se rapprochait

Valérie Couture-Phelps

Il faut expliquer que je suis doula aussi depuis maintenant presque dix ans. J’ai aussi une petite fille avec un autre homme.

J’ai traversé plusieurs expériences qui m’ont amenée à ne pas vouloir porter le chapeau de doula. C’était vraiment important pour moi de trouver une ressource externe. J’avais besoin de cours pour ouvrir la discussion.

Pour ma part, j’étais en pleine confiance de mes capacités.  Il y a tout un parcours avant qui m’amène à me sentir en confiance par rapport à ça. 

J’ai eu certaines inquiétudes dues au contexte pandémique, Puis de voir les impositions qui se passaient dans les centres hospitaliers, de voir des événements qui nous éloignaient de l’humanisation des naissances. On a énormément reculé. Ça m’a beaucoup touché.

Moi, je vivais des insécurités, beaucoup de questionnements sur comment j’allais être prise en charge. Mon conjoint allait pouvoir aller jusqu’où. Moi, c’était certain que je voulais une naissance la plus physiologique et naturelle possible. C’est ce que j’ai vécu avec ma fille et pour moi, c’est une conviction. 

Donc moi, je voulais donner naissance à la maison parce que je l’avais fait avec ma fille et j’avais aimé l’expérience.

Mais les sages-femmes nous ont annoncé que ce n’était plus possible de le faire à la maison. Et à ce moment-là, ça a vraiment détruit une partie de ma vision, de mon idéal.

C’est vraiment à ce moment-là que j’ai commencé à avoir plus d’incertitude, d’insécurité. Beaucoup de questionnements face à comment j’allais pouvoir vivre ça, pas en mes capacités, mais plus comment on allait pouvoir vivre cette expérience-là ensemble. Comment est-ce qu’on allait accueillir notre enfant dans de telles conditions.

Miquel

Ben oui, là, écoute, c’est sûr qu’à la base, tu m’intimidais. Elle ne l’a pas dit parce que ma femme est humble, mais elle a aussi travaillé en centre de procréation assistée comme infirmière pendant cinq ans, Elle est prof de yoga, elle a vu des dizaines d’accouchements. “Moment sacré” roule depuis sept ans. Donc évidemment, moi, je n’ai pas de trompe de Fallope. Je ne comprends pas tout ce qui se passe biologiquement, hormonalement. Tu sais, je n’étais pas prêt à ce niveau-là du tout.

C’est bien qu’il y a une tierce personne qui nous accompagne. Je pense que ça a été vraiment un bon move. Les vidéos, toutes les capsules qu’on a vues qui ont engendré les discussions, j’ai appris plein de choses.

Et là les sages-femmes nous disent qu’on on ne peut pas faire l’accouchement de la maison finalement, c’est trop risqué, il y a des risques de contamination pour toute l’équipe. 

Valérie Couture-Phelps

J’ai posé la question: “si c’est une naissance spontanée, est-ce que vous nous obligez à partir, le bébé entre les deux jambes?

Miquel

Il est sorti à quarante-deux. Pour l’échographie de retard là on veut s’assurer ce que le bébé va bien, qu’il y a assez de liquide amniotique.

Puis on se pointe là.  Puis la médecin dit qu’il y a assez de liquide et bébé va bien.

Ça fait une demi-heure qu’on est là, puis elle cherche. Et elle nous dit: “écoutez, j’ai un trou dans mon horaire aujourd’hui. Si ça vous tente, je peux faire une césarienne tout de suite”.

Là, je la regarde, je dis ouais, mais attends une minute. Là, je commençais à m’énerver: “tu viens de me dire qu’il n’y a pas de problème, mais là tu veux pousser la césarienne”?

Valérie Couture-Phelps

Ce que je voulais souligner, c’est qu’elle jouait beaucoup sur le fait que j’étais vraiment limite.

Que si on faisait rien de tous les cas, ça allait se passer parce que la sage-femme allait devoir passer le dossier au centre hospitalier.  C’était comme si elle prédisait déjà que ça allait provoquer.

Miquel

Tant qu’à le faire dans deux jours, faisons-le tout de suite. On était qu’un mois, on attend minute par les sous le libre arbitre au bébé aussi parce qu’il y a aussi ce concept-là que les gens oublient, le bébé a un droit de parole à mon sens, puis à notre sens, c’est une discussion, c’est grâce à Valérie qui sont venus à ça. C’est que le bébé lui il sort quand il est prêt c’est quoi ta affaire là. Puis là combien de personnes on a opéré parce qu’il est à quarante-et-une semaines puis dans le fond tu aurais attendu trois jours puis Le rapport à la performance, à la rapidité, au go go go tout ça qui est amené au moment Crucial d’un humain qui est sa naissance. Tu arrives sur terre là, tu es là, tu viens d’arriver, puis là, c’est confort. Moi en tout cas, tu sais, je comprends qu’il y a des cas de figure où c’est nécessaire, mais je pense que ça n’a aucun sens qu’on en soit là aujourd’hui. En fait à la maison de naissance, ils nous ont dit carrément si vous attendez trop, on ne pourra plus s’occuper de vous. Donc l’idée d’accoucher en maison de naissance.

Déjà la maison ça ne marcherait plus théoriquement. Puis là, en maison de naissance, ça ne marchera plus non plus parce que là on a un risque Associer au retard et là il faut mettre ça dans les mains des hôpitaux. Donc là c’est soit on le fait libre, c’est-à-dire pas de docteur personne ou on va à l’hôpital. Mais tu sais notre vision était détruite à ce moment-là parce que là on se disait voyons donc puis c’est là qu’on est sorti qu’on est au la photo chérie tu te rappelles Puis quand tu m’as regardé, puis tu as dit ça, c’est pas mon livre. Dans mon livre à moi, c’est pas mon chapitre, ça, c’est pas, c’est pas mon histoire à moi. Tu te rappelles de ça.

Tu m’as regardé dans les yeux. Moi j’étais là comme un coin essayé d’enlever la boîte pour laver la voiture. Je ne sais pas pourquoi je voulais laver l’auto ce jour-là. Puis là, elle m’a dit ça, c’est pas mon livre, moi j’achète pas ça. Elle a refusé catégoriquement ce cas de figure-là, mais de façon, C’est non. Puis là je dis chérie tu sais c’est non, c’est non. On est rentré à la maison, on a commencé à faire des petits exercices là, on a été courir dans la ruelle, Je faisais des passes de de de de fucker puis j’ai dit saute saute, saute, saute, saute, saute, saute, saute, saute partout, paf, il saute, on est rendu là, on parlait à notre enfant aussi, tu sais, on disait qu’il était, On s’en vient dans le trou tranquillement là. Tu sais la pression commençait à monter de tous les côtés.

On recevait des appels, des secrétaires de l’hôpital plein d’enfants

Valérie Couture-Phelps

Oui, justement on en a eu même si on faisait ce qu’il fallait pour s’assurer que qu’il soit bien. Mon fils, va bien, puis il y a assez de liquide, pourquoi est-ce qu’on capote avec ça? Il y a une marge de manoeuvre aussi. Ce n’est pas fiable à cent pour cent l’adaptation non plus. Ça joue. Moi, j’ai toujours remis en question parce que je connaissais mon cycle, je le suivais beaucoup cette date-là, parce qu’il me semblait que, tu sais, avec mon la connaissance de mon cycle, puis la date de la conception, Il y avait comme un gap de une à deux semaines, si je me rappelle bien. J’avais toujours ça dans la tête. Je me disais, mais si c’est vraiment ça, si c’est vraiment vrai là tu sais que j’ai raison finalement, peut-être qu’on est en train de mal lire tout ça puis que mon fils il est juste pas il est juste pas prêt. Voilà, on ne sait pas vraiment ce qui, c’est quoi, pourquoi.

Mais clairement que ce moment-là nous a testés quand je parle de Parce qu’on n’avait plus rien sur quoi s’accrocher. Il n’y avait plus rien qui pouvait nous dire qu’est-ce qui allait se passer, comment ça allait se passer. C’est comme la seule chose qui était claire, c’est ce moment-là où j’ai dit ce n’est pas mon histoire, je ne peux pas croire que c’est ça que je vais vivre, je ne l’achète pas ce livre-là. Puis là, c’est c’est c’est comme il y a un moment de de de pleurs puis de de de je suis comme tu sais, je ne veux Je ne peux pas imaginer tout ça, puis ce moment où tu reprends sur toi, puis que c’est vraiment la foi, c’est comme tu ne peux pas T’appuyer sur rien d’autre à l’extérieur de toi que juste cette conviction-là intérieure que ça va bien aller. Pour moi, ça se traduit comme ça, puis c’est ce qui s’est passé, puis c’est vraiment le moment marquant parce que c’est comme s’il manquait nickel dans l’équation. Pour ma perception à moi, c’est qu’il n’était pas prêt à faire ça à la maison. Puis il ne se sentait pas nécessairement cent pour cent confortable tandis que moi, c’était l’inverse. Et puis là, tout ce qui s’est passé, ça a fait qu’à un moment donné, il m’a regardé, puis il m’a dit Ok, qu’est-ce que ça te prend pour qu’on fasse ça à la maison, on va le faire.

Qu’est-ce que tu as besoin, qu’est-ce qui manque. C’est quoi l’élément manquant pour te laisser aller dans ton expérience. Puis là, j’ai dit il me manque juste, J’ai dit il manque un tissu de suspension. J’ai besoin d’avoir quelque chose pour me tirer. J’ai besoin de finalement, ça a été le truc qui m’a le plus aidé. De toute façon, je m’en Mais je dis, il marque juste ça, c’est ce qui est fait.

Miquel 

J’ai été chercher ma drill puis j’ai posé un anneau puis on a passé le tissu puis on a mis le ballon de, tu sais Le ballon de machin d’exercice pour que ça soit dessus puis qu’elle fasse ses étirements tout. C’est la dernière chose que j’ai faite, c’est la dernière chose qui manquait, C’est l’anneau, tu sais. Puis je me rappelle le mercredi, ça va bien aller, mais là c’est écrit dans toutes les fenêtres de toutes les maisons partout là. Là j’ai commencé à bien aller ok ok, ça va bien aller, tu sais. J’étais quand même peut-être que ça a juste servi à cette histoire-là, ça va bien aller. C’est qu’on se dit ça va bien aller, puis que Noé ils sortent.

Annie, ta Doula Ostéo 

Et là à ce moment-là, est-ce Que les sages-femmes ont retiré leur soutien, est-ce que vous êtes rendu tout seul dans l’expérience

Valérie Couture-Phelps

Pas encore, on est à quelques heures que ça se passe.

Annie, ta Doula Ostéo 

Donc on est à quarante-deux semaines de grossesse?

Valérie Couture-Phelps

Quarante-deux heures puis on disait que là ils ont ils ont pris, Ils ont négocié, puis ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient en leur possible pour nous garder, mais que là, si le lendemain matin, ça ne se passe pas, il va falloir qu’il transfère le dossier à l’hôpital.

Annie, ta Doula Ostéo 

Et pendant la nuit suivante, c’est le calme plat et au petit matin, vous vous réveillez.

Valérie Couture-Phelps

Quarante-deux deux, on est un dimanche matin, le dimanche de Pâques.

Miquel

Oui, c’est vrai, c’est ça, c’est le week-end de Pâques en plus parlant de fois.

Valérie Couture-Phelps

Et donc quarante-deux deux, c’est ça. Puis c’est là que Noé a décidé d’arriver après tôt le matin. En fait, j’ai crevé mes os. Et puis j’ai réveillé Michael, puis je lui dis ça y est, il s’en vient. Oui. À une heure, là, on était foutu, Tu mon gars là, c’est là que tu décides que tu as. Je me

Miquel

rappelle que tu m’as réveillé en pleine nuit, vas-y, il y avait de l’eau Tout le fin de l’eau, juste c’est pas du liquide dans le lit et tout. Puis là, tu m’as dit non non, c’est correct, tu peux te rendormir, ça n’a pas commencé là. Tu prends tes forces, puis moi aussi parce que Fait que là, je suis pas tombé dans tu sais le mode normal, ah t’as perdu les autres toute le kit. Là c’était pas ça là, c’était quand même bon le lit mouillé c’est pas grave, Je sais que ça s’en vient, je fais confiance à ma blonde, ma blonde me dit que j’ai une coupe d’or, parfait je me rendors. Je me suis rendormi, puis j’ai dormi comme un deux heures. Puis dans lequel elle était relaxe à côté, elle écoutait de la musique tranquille.

Annie, ta Doula Ostéo 

À partir du moment où tes membranes ont rompu, dans quel état tu étais, est-ce que tu as réussi à être complètement aligné intérieurement est-ce que la peur qu’on avait essayé de t’inculquer puis de te pousser dans la gorge m’y a cru est Est-ce qu’elle est encore là Comment tu as vécu les heures de début de travail, puis le reste aussi.

Valérie Couture-Phelps

C’était, Écoute une grande confiance, c’est comme tout ce que j’espérais se passer là. Pourquoi je douterais encore, tu sais. Moi, c’est vraiment ça. Toute l’expérience de la naissance en soi, je n’en avais pas peur déjà. Donc, une fois que ça allait partir, Moi, c’était ça que je redoutais. J’étais comme est-ce que ça va partir. Est-ce que vraiment je vais avoir besoin de de quelqu’un, d’une Pour que ça se passe ou ça va se passer. Puis au moment où c’est arrivé, c’était c’était c’était clair que Ça allait s’en suivre.

Je n’avais plus à m’inquiéter de rien. Donc pour moi, c’est comme je dis à mon conjoint, je suis capable de tolérer en ce moment, va bien, je n’ai pas besoin de soutien d’une manière ou d’une autre. Je me sens confortable et en confiance. Dors un peu parce que tantôt, je risque d’avoir besoin de toi et vraiment de manière active. Donc, je préfère que tu reprennes des forces. J’ai mis de la musique. Je me suis mise dans le salon. J’ai même appelé ma mère, ma mère ne comprenait pas, j’avais des contractions, mais comme tu me parles comme si tu étais sur le bord de la plage, elle dit je ne comprends pas, tu es sûre que tu es tu es Sûr de toi là, que ça se passe.

J’ai dit oui, oui, non, tout va vraiment bien. J’ai, puis là, j’étais tellement remplie d’hormones, tu sais, parce que bon, là, je venais de catcher toutes Les étapes, la symbolique, tout ce qu’on venait de vivre, l’espèce de force qui m’habitait, puis là, je faisais juste surfer Le le l’extase, tu sais je faisais juste surfer le waouh ça se passe tu sais c’est c’est c’est magique C’est c’est là. Donc c’est comme si ça avait amplifié, pas comme si ça l’a donné une tu sais une dose, Un cocktail hormonal qui qui est qui qui est, je je n’ai pas senti ça à ma première. Puis là, j’étais déjà vraiment en transe là dès dès les premiers moments. Je me sentais comme une déesse du début à la fin. Ça a pris même pas cinq heures que ça s’est passé, mais en douceur. Tu sais quand même, Je considère que ça s’est passé quand même en douceur.

Miquel 

Ce n’était pas comme attention, C’était on est à la maison, on est dans notre stock, il y a de la musique, on est bien, Val est en confiance, elle rayonne.

Valérie Couture-Phelps 

Aussi, Si j’ai fait face à beaucoup de choses avant les contractions, avant la rupture des membranes, parce que ma vision de la naissance côté de la maman, c’est que souvent les contractions pour moi ont été associées à des choses que je redoutais dans mon Conscients souvent des peurs, des croyances, comme par exemple, je me demandais comment est-ce que j’allais vivre avec un deuxième enfant, que ma fille allait perdre Ça a placé plein de choses comme ça qui sont là dans notre vie, qui sont un peu en arrière-scène, qui font du bruit, mais pas trop. Quand on approche de plus en plus de justement de la naissance, c’est comme ça vient, toutes ces petites choses-là deviennent amplifiées. Ça, ça a été mon expérience à moi et puis j’ai fait Face à plein d’affaires comme ça, puis je me suis permise de nommer le plus possible ce qui était dans le chemin, surtout avec Michael, pour qu’on puisse défaire Ensemble, des croyances que je pouvais avoir ou des perceptions que je pouvais avoir pour m’aider à me laisser aller pleinement au moment venu. Je pense que pour la plupart, j’ai tassé les choses du chemin. Ça a fait que j’ai pu vraiment m’abandonner à l’expérience sans avoir de quoi en arrière de la tête. Quand ça revenait, mais là, je me rappelais d’une discussion qu’on avait eue, puis là, je venais le calmer, je venais le rassurer. Ça faisait que la contraction, elle n’avait pas la même force, ce n’était pas au même endroit, je n’avais pas les mêmes perceptions face à la douleur. Ça a été un travail très psychologique, je te dirais dans ce que moi j’ai vécu, ça a été beaucoup ça.

Annie, ta Doula Ostéo 

as souvent été dans ta vie un canal, tu as reçu Tu as eu des messages, tu as eu des visions, tu as fait un pèlerinage, tu es quelqu’un de très engagé au niveau spirituel. Est-ce que tu considères que de donner naissance, c’est un acte qu’on peut qualifier de spirituel

Valérie

Complètement, c’est c’est c’est un voyage spirituel De notre être en tant que femme, je pense vraiment qu’on arrive d’un côté d’une transe ou est-ce qu’on a accès à des choses qu’on a Peu qu’on n’a pas ou peu accès quand on n’est pas dans cet état-là. Moi, je pense vraiment que c’est une expérience spirituelle et profonde Et c’est peut-être ça aussi qui fait peur et qui rend la chose un peu plus difficile à accepter parce qu’on est un peu désacralisé en ce moment dans notre humanité. Et je pense que si ça aussi ça revenait au même titre que la foi, puis on réinvitait ça au centre, je pense qu’on pourrait voir d’un regard différent cette expérience-là La maternité surtout de la naissance.

Annie, ta Doula Ostéo 

Justement pendant l’accouchement, est-ce que tu as reçu des messages Est-ce que tu as eu des visions Est-ce qu’il y a des choses qui se sont passées.

Valérie Couture-Phelps

C’est une bonne question. Effectivement, je n’en ai pas parlé beaucoup. Je commence tout juste à ouvrir encore plus en ce sens parce que c’est vraiment une partie de moi qui qui m’habite au quotidien. Alors, c’est comme il faut que je lui laisse de la place. Donc oui, effectivement, j’ai reçu beaucoup de messages dont les symboliques par rapport À part que le week-end a peur que toute la symbolique autour de de Jésus et tout ça, qui ça m’a accompagnée, puis ça m’a guidé dans mon processus. Puis, il a un moment donné où ça s’intensifiait énormément les contractions, puis j’ai choisi d’aller dans le bain pour aller calmer ça avec la chaleur et tout, ça allait vraiment m’aider. Je sais L’eau, c’est un conducteur pour moi, c’est un vecteur aussi. Je le sais que je me sens vraiment en sécurité.

Ça m’arrive quand je vis des choses difficiles d’aller pleurer dans ma douche parce que C’est là où je me laisse vraiment aller. Donc, je savais que ça allait être un élément important quand je ne saurais plus quoi faire, tu sais vraiment avec les contractions. Alors, je me suis rendue dans le bain. Mickaël était là à côté de moi, il m’arrosait, j’avais même une doudou là par-dessus moi pour être sûr.

Miquel 

Attends je je l’arrosais là, c’est littéralement ça qui s’est passé. Elle me regarde puis elle me dit, il faut que j’aille prendre un bain. Je suis comme ok, je coule le bain tout ça, elle rentre dedans. Puis là, je vois qu’il y a comme froid, parce qu’à un moment donné la moitié puis la bouche plus elle se fait comme ça là. Elle se met sous le bol, tu sais allongé dans le bain puis elle bouge pas pendant comme une heure là. Un truc super long, mais moi j’aurais pas été capable, vous voyez un autre, tu bouges pas. Quand je dis regarde, on va voir ça, je t’ajoute-moi à côté du bain, tu sais. Puis là, je prends, je ne sais pas quoi, une Spatule, je ne sais plus trop, des jouets d’enfants ou à lèvres de bain, puis là je la rose, tu sais.

Peut-être je la rose comme pendant une heure, par moment donné elle ouvre les yeux, puis que tu te dis chier.

Valérie Couture-Phelps

Mais en fait juste avant ça, que toi, premièrement, tu m’as dit que tu as eu comme des visions pendant que tu m’arrosais de comme de l’Égypte. Tu t’es vu comme si on avait déjà fait ça. Tu m’as dit C’était vraiment spécial.

Miquel 

Pensez au Nil en fait.

Valérie Couture-Phelps

Oui, tu as eu vraiment une mémoire de quelque chose à ce moment-là. Et non seulement ça, c’est que comme j’avais les yeux fermés pas mal Tout le long que j’étais dans cette phase-là, tu te demandais si j’allais bien. Premièrement, je t’ai dit, je t’ai rassurée, je t’ai dit que tout allait bien, que j’allais le chercher, J’allais chercher mon enfant.

C’est là où ça se joue parce que les dernières contractions avant que je sorte du bain, Là, je ne suis plus là, je fais un rêve éveillé et puis c’est Jésus qui est devant moi, Quand on parle de symbolique et il me tient les genoux. Et puis là, il me parle comme si c’était Noé qui me parlait en fait. Je ne dis pas que mon fils est Jésus, bon, qui on comprends, mais c’est comme à ce moment-là, dans l’image, dans dans l’histoire qu’il m’est racontée, c’est vraiment comme si c’était mon fils qui me parlait à travers Le le corps physique de Jésus qui me tient les genoux et qui me dit chaque contraction symbolise quelque chose que vous allez traverser vous comme famille et est-ce que tu es prête à accepter ça dans ta vie. Et donc, je suis vraiment émotive parce que c’était vraiment profond. Et puis chaque chacune de ces contractions-là, les dernières, il y en a une que je me rappelle, le thème précisément, ça m’avait Vraiment, vraiment marquée, puis j’avais de la difficulté à dire oui à ce que ça arrive dans dans notre vie. J’avais de la difficulté à Accepter ce défi-là au niveau de notre famille et à un moment donné, j’ai juste fait, c’est quoi de toute façon, ça va se passer. Que je dise oui ou que je dise non, fait que let’s go, je me suis laissée aller, la contraction a tellement changé à ce moment-là. C’est comme il me dit parfait, c’est la dernière.

Valérie Couture-Phelps

Puis là, il a disparu, je suis montée dans les astres, j’ai vu genre un peuple, tu sais, ce n’était pas humain, Puis ils m’ont regardé en me disant bienvenue, ça fait longtemps qu’on ne t’a pas vu, on te remet ton bébé. Puis là, j’ai pris mon enfant, puis j’ai ouvert les yeux. Puis là, je lui dis ça y est, c’est là, c’est maintenant que ça se passe.

Miquel 

Avant d’aller dans l’autre, tu as dit je m’en vais le chercher. Puis quand tu ouvres les yeux, tu as dit je l’ai. Puis là, tu m’as dit prends tous les coussins de la maison, puis fais une pyramide dans le lit. Puis là, Je vais au au camp, ok. Puis j’ai pris tous les cousins maison, puis je vais dire que j’ai travaillé dans le lit, puis là, est sorti, On on on y a mis les serviettes tout ça puis tu es allé dans le lit puis là c’est mis là quatre pattes comme une louve la tête des oreillers Quarante-cinq minutes, pêche push. Pelle push, bing boum. Puis ce que je trouve fou là-dedans, c’est que tu sais deux ans plus tard quand tu comptes ça a l’air un peu Complètement saint-zin là, Jésus, les contractions de la patente, le Nil, mais ça me l’a dit le jour même là. Sauf que nous, il n’y avait pas fait attention, on était dans un autre truc.

Tu sais, on n’en avait jamais reparlé en fait de ça. Mais elle m’a dit ça le jour où c’est arrivé, le jour de Puis c’est spécial d’y repenser aujourd’hui avec une autre perspective. Quand on se parle de contraction sur les difficultés familiales. Deux ans et demi plus tard, on a d’autres défis, puis tu te dis ouais, c’est vrai.

Annie, ta Doula Ostéo

Et finalement avec le recul, tout de suite après l’accouchement, tu ne te souvenais plus déjà dans le fond exactement des défis en tant que tel, c’est bien ça.

Valérie Couture-Phelps

Exact, il y en a un que je me rappelle précisément, c’est celui-là où j’ai le plus accroché à laisser aller, à accepter dans ma vie. Ouais, tu me

Annie, ta Doula Ostéo 

fais réaliser que c’est quelque chose que j’ai souvent observé quand tu es en transe. Par exemple, j’ai souvent eu des voyages trans dans des expériences chamaniques. C’est vrai que quand tu es directement dans ton expérience tout est très clair et limpide mais quand tu reviens dans le monde ordinaire C’est bizarre, c’est comme si parfois il nous manquait des morceaux même si c’était hyper clair quinze minutes plus tôt.

Valérie Couture-Phelps

Tu as raison complètement. Je pense qu’il y a un des plus grands Quand on vit ce genre de voyage-là, c’est d’être capable de ramener ça dans la matière. Il y a vraiment eu un élément marquant que je me rappelle, puis a plein de choses qui sont encore floues, tu sais, de ce moment-là. Je sais que c’est profond. Il y a des images comme Jésus a, tu sais, la main sur mes genoux. Je le revois quand j’en parle, le peuple dont je parle que j’ai vu que je ne pourrais pas nécessairement décrire encore aujourd’hui, mais j’ai juste la, J’ai l’énergie, je me rappelle de la sensation que j’avais quand j’ai vu ça, mais je ne peux pas tout décrire complètement. Oui, il y a plein de choses que J’ai échappé, mais il y a encore des choses qui sont là qui ont été vraiment marquantes. Et puis ça m’a fait voir La naissance tellement d’une autre manière.

Valérie Couture-Phelps

Tu sais déjà que je savais que c’était quelque chose de puissant, que c’était quelque chose de Transcendant, j’ai ouvert mes yeux sur cette expérience-là avec encore plus de profondeur.

Annie, ta Doula Ostéo

Et pendant cette période-là, est-ce qu’il y a un moment donné où vous appelez les sages-femmes

Valérie Couture-Phelps

Oui, effectivement. Dans le fond, la sage-femme m’a appelée parce qu’elle voulait savoir qu’est-ce qui se passait parce qu’elle allait transférer le dossier. Et puis, à ce moment-là, moi, j’étais déjà en travail, mais je n’étais pas à un point où le bébé était entre mes jambes. Ok, on se comprend que je J’aurais pu me déplacer entre guillemets, quoique ce n’est pas souhaitable parce que ça aurait pu complètement interrompre mon travail. Puis avec tout ce qu’on avait traversé, je n’avais pas envie, j’avais pas envie du tout de de mettre ça en péril, donc j’ai un peu extrapolé mes contractions, j’ai verbalisé, j’ai fait des Pour convaincre la sage-femme de se déplacer finalement, enfin qu’ils sont venus à la maison vers la fin.

Miquel

Attends, attends minute, tant qu’à en parler publiquement, là, attends. Moi, je pensais pas qu’on s’en allait là, mais si on s’en va, on s’en va. J’ai appelé puis j’ai dit bon, naissance urgent, j’appelle les sages-femmes, sont comme oui bon ben venez on vous attend là je suis comme non non non non tu comprends pas puis là elle est à côté de moi elle est justement sur le foulard qui est sur l’anneau qui est sur le ballon là toute la quitte Puis là, elle me dit passe-moi le téléphone, je connais les sons parce qu’elle a tellement fait de l’accouchement que c’est à peu près la tonalité à avoir. Et là, je passe au téléphone, elle fait le bon son, clic clac, elles sont là dix minutes plus tard. Mais finalement, ils sont là, ils restent dans le bureau, puis ils réalisent que bon, c’est Pas pour tout de suite, mais honnêtement ça a été vite là quand même tout seul, la personne urbain, pendant qu’elle était dans le bain, eux ils attendaient. Quand j’ai mis les coussins sur le lit, j’ai été les chercher parce que là j’ai fait bon, je pense à ça sort là là, il faudrait que j’ai un petit coup de main. Ouais, c’est ça. Après ça, honnêtement Valérie ne t’a pas déchiré.

Ok, ça, il faut le nommer, je pense, je pense que c’est important. Je sais que c’est ton deuxième enfant et tout, mais ça reste qu’à quarante-deux deux, la bébé c’est un big boy là. Elle n’a pas déchiré, elle a bien respiré, elle a fait sa maison, on avait de la musique, on était peint. Tu sais, c’était le seul livre qu’on voulait depuis le début, tu sais. Puis on l’a eu. Puis je pense que c’est un cas Vraiment un bon code de visualisation là quand quand tu ne lâches pas le morceau, on avait tout le Québec contre nous là, il faut aussi le dire là, ce n’était pas juste Valérie et Mickael, c’était Valérie et Michael comptent tout un système, un ministre de la santé, des hôpitaux, des façons de procéder qui sont là depuis des dizaines d’années. Puis puis au final Noé est sorti en santé, on l’a laissé attaché au placenta pendant deux jours, on a fait une naissance lotus. Le placenta est sorti, j’ai mis ça dans un cul de poule avec du sel puis des petites arômes là puis après ça on se baladait avec bébé puis le cul de poule pendant deux jours jusqu’à temps que Le cordon sèche tout seul, qui tombe tout seul, tu sais.

Il fait qu’il y a eu tous ces anticorps cet enfant-là, il y a eu, tu sais, il a manqué de rien, puis ça a bien été. Il a jamais été voir un docteur cet enfant-là, puis il y a presque trois ans-là. Puis je ne veux pas dire que c’est à cause de ça, mais je pense qu’on a respecté son rythme au maximum de nos capacités. Était le plus loin qu’on pouvait pour protéger l’intégrité de de cette âme-là, tu sais. Puis on l’a bien fait chérie, puis bravo à toi.

Annie, ta Doula Ostéo

C’est vrai que c’est pas évident de suivre notre instinct parce que ton instinct était très très fort, ça demande pas juste l’instinct, ça demande aussi du courage, demande de l’enracinement, ça demande de la force pour être capable de suivre notre chemin quand justement tout le monde nous tire dessus pour faire dévier notre route.

Valérie Couture-Phelps

Oui, effectivement, puis aussi tu sais d’être bien entourée, d’avoir des connaissances aussi, ça vient rassurer, appuyer des choses qui Après ça te permettre de te faire encore plus confiance, je pense que tout ça, ça a été des éléments qui ont fait une recette gagnante par rapport à ce qu’on a vécu. Puis après, il y a des choses qu’on ne peut pas expliquer. Tu sais pourquoi ça s’est passé comme ça exactement. Bon, on peut y penser, on peut mesurer, on peut Toutes les choses en place, on a mis toutes les chances de notre côté pour que ça fonctionne. Puis après, il y a quelque chose d’autre qui intervient, qui est là. Puis c’est une partie aussi qui, C’est ça qui qui ne s’explique pas tout le temps.

Annie, ta Doula Ostéo

Mais c’est extraordinaire parce qu’on est toutes les deux doula, donc peut-être que pour Mickael, c’est moins clair, mais nous on sait toutes les deux à quel point Si tu t’étais laissée aspirer par le désir des autres, à quel point l’histoire de Noé aurait été et la tienne et la vôtre aurait été complètement différente.

Valérie Couture-Phelps

Complètement et à plusieurs reprises, ça aurait pu basculer.

Miquel

Plein de fois, On aurait pu basculer de l’intérieur aussi, tu sais les doutes ça pèse. Moi il a fallu que j’ai j’ai eu besoin d’appeler des amis, j’ai besoin de support moral à gauche à droite Pour réussir à garder la ligne directrice puis à être capable de passer à travers les turbulences, pas exacte, on a eu des zones de turbulences en masse là.

Annie, ta Doula Ostéo

Ouais et ce qui est impressionnant dans votre histoire, c’est que malgré ça vous êtes resté unis tous les deux parce qu’à un moment donné ça aurait pu créer une zizanie entre vous aussi. Vous êtes resté une équipe forte et vous continuez à l’être.

Valérie Couture-Phelps

Complètement, oui, oui, effectivement.

Miquel

Moi, j’ai un conseil à donner aux hommes. Pendant neuf mois, je me demandais c’est quoi qu’il fallait que je fasse dans cette histoire-là. Puis évidemment, ça a suscité beaucoup de réflexions, puis de discussions avec Valérie. Le jour où je l’ai vraiment catché, c’est quand on a parlé de drogue. Puis je sais que ça peut être la flyer là, mais tu sais de ma compréhension, puisque le fait que j’ai vraiment compris où je devais Là c’est imaginez que votre femme est sur un trip de drogue quelconque, ça peut être juin ou Elever. Il y a toujours une ligne entre un bon trip Puis un batterie. Puis avec la shot d’hormones qui reçoivent, puis tout le bordel qui vient avec, bien voyez-vous comme Quelqu’un, un support qui va l’amener du côté du bon trip puis qui va pas la laisser tomber dans le bas trip. Ça ça veut dire que tu sais quand on parle de musique, on parle l’environnement, c’est super important pour pour les femmes généralement et pour tout le monde.

Miquel

Mais tu sais comme ça occuper du setup, amener un sentiment de confort et de sécurité Puis rassurée, tu sais. Puis tout ça, ça a l’air minime, mais au final, si tu ne le fais pas comme il faut, ta blonde peut paniquer, puis ça peut vite mal aller de partout dans tous les sens. C’est un peu comme, c’est à ce moment-là quand j’ai fait ce lien-là dans ma tête, j’ai fait ok parfait je comprends, je comprends la job, je comprends la mission, j’accepte. Pour ce qui est de l’accouchement, c’est pas pas la paternité, mais vraiment l’accouchement.

Valérie Couture-Phelps

Oui, merci, oui, vraiment comme un gardien, exact.

Miquel

C’est pas que je peux plein de vagues dans la vie là, c’était pas ça l’idée du truc là.

Annie, ta Doula Ostéo

Non mais quand on est en train d’accoucher, on est pété solide. Par exemple.

Miquel

Mais oui carrément Valérie dans le bain là.

Valérie Couture-Phelps

Oui oui non non C’est pas très solide là.

Miquel

C’est il y avait pas de s’il vous plaît puis il y avait pas de s’il te plaît mon amour peut-être mettre des copains là c’était pas ça là. Prends des coups de seins puis mêler celui-là. Ok parfait.

Annie, ta Doula Ostéo

Ouais c’est magnifique

Miquel

Et tu commences pas à te dessiner puis mets ton égo de côté pendant ce vingt-quatre heures-là parce que sinon tu vas manger une claque d’orgueil. Comme tu sais, prends ton couple et fais ce qu’il faut là.

Annie, ta Doula Ostéo

Oui, puis c’est comme ça que tu facilites le processus autant pour ton amoureuse que pour ton bébé. Exact.

Miquel

Exact, c’est pas le temps de te souvenir.

Annie, ta Doula Ostéo

Exactement. Je vais vous donner les liens pour pouvoir suivre Valérie sur ces réseaux sociaux en fin d’épisode. Valérie, tu as un compte Instagram C’est extraordinaire vraiment. J’ai entendu un petit oiseau qui m’a dit que tu allais bientôt publier un livre qui est peut-être disponible actuellement au moment où tu écoutes le podcast. Raconte-moi quel sera ce petit bijou. Est-ce qu’on peut savoir

Valérie

Oui, vous pouvez savoir en fait, c’est un livre sur lequel je travaille depuis Tant grâce à toutes les femmes que j’ai rencontrées, grâce à mon expertise, tout mon cheminement personnel m’a amené à écrire Ce livre, ça s’adresse aux femmes. C’est comment honorer son corps et sa féminité. C’est un livre guide. C’est une expérience que je vous propose de transformation entre la perception que vous avez de vous, de votre féminité, de votre corps et comment est-ce qu’on Traverser ensemble quelque chose qui va nous amener à le voir d’une autre manière, à se réconcilier avec des parties de soi oubliée à travers le temps et les générations et ça nous permet justement plus d’aisance dans notre vie, dans notre quotidien, dans nos familles en tant Femme en tant que femme qui oeuvre dans le monde, pour moi, c’est une émergence, c’est une renaissance de notre nous-mêmes en tant que femme. Alors je parle de l’héritage féminin, je parle de plein de symboliques aussi, du cycle, plein de choses intéressantes. Je propose à chaque chapitre des pour aller intégrer les passages, toutes les propositions, les réflexions que j’ai amenées dans ce livre-là parce que j’ai conscience que Certains concepts que jamais ne peuvent ébranler et donc pour moi, c’était de prendre soin de ça en proposant des rituels à la fin de chacun des chapitres. C’est un livre guide selon moi, selon ma vision des choses et voilà.

Annie, ta Doula Ostéo

C’est magnifique et c’est vrai que ça peut ébranler parce que moi pour avoir Cruter ton Instagram, avoir lu tes publications. Premièrement, pour moi, ça a été une découverte extraordinaire. J’ai été et je suis encore très touchée parce que tu amènes mais c’est vrai que tu nous invites à sortir des sentiers battus beaucoup à repenser ce qu’on nous a enseigné à repenser ce qu’on a cru jusqu’à maintenant. Tu vois, je t’en parle, puis je deviens hyper émotive. J’aimerais que tu nous parles de Marie-Madeleine en terminant si tu es d’accord.

Valérie Couture-Phelps

Oui. Marie-Madeleine pour moi c’est une source d’inspiration profonde dans tout ce qu’elle a laissé derrière elle, elle m’a appris énormément sur moi en tant que Femme sur ma place dans le monde, sur comment j’avais envie de tenir justement mes convictions Que de marcher un chemin dans lequel on on a notre coeur en avant, Ça va les déranger, ça va ébranler, on va se poser des questions. Tu sais, ce n’est pas un statu quo ici là. Puis L’énergie de Marie-Madeleine pour moi, c’est ça, c’est qu’elle vient nous faire plonger dans des vérités profondes. C’est comme des ténèbres jaillir la lumière, jaillir, J’ai toute ça. Je sais que c’est un peu profond, mais écoute, c’est ça que je suis. Et donc, c’est vraiment une source d’inspiration à chaque jour parce Justement, je me branche à cette énergie-là de Marie-Madeleine qui, pour moi, est comme une icône féministe, qui qui est plus d’un futur que d’un passé. Pourquoi je dis ça C’est qu’on l’a énormément bafoué et illégitimisé dans le judéo christianisme et ça a fait qu’on a eu juste une image de elle pendant deux mille ans qui était complètement à côté de la traque si je peux me permettre.

Et donc, tout d’un coup, ça commence à resurgir, à émerger. Qu’est-ce que ça aurait pu être sa vie Il y a des manuscrits, il y a plein de choses qui sont sorties. Et Tout d’un coup, ça nous fait voir autre chose de son histoire. Et donc, c’est pour ça que je dis que ça appartient peut-être plus au futur qu’au passé. Et je pense qu’elle a toute sa place dans un mouvement justement où la femme veut reprendre Sa juste place et voilà.

Annie, ta Doula Ostéo

Dans le fond son histoire a probablement été fort transformée justement pour Pouvoir mieux contrôler les femmes et mieux contrôler notre pouvoir et compagnie que toi ce que tu fais c’est que tu remets en lumière son histoire en enlevant tous ces bâtons dans les roues-là qu’on nous a mis, puis ça fait vraiment beaucoup de bien.

Valérie Couture-Phelps

Exactement, merci Annie. Je suis vraiment touchée de cette fin d’entrevue. Je ne m’attendais pas à ça. C’est une belle série sur le samedi.

Annie, ta Doula Ostéo

C’est magnifique je vous remercie vraiment tous les deux pour votre confiance et votre partage extraordinaire merci.

Miquel

Merci à toi Annie de nous avoir accueilli.

Annie, ta Doula Ostéo

Au moment où j’ai fait le montage de l’épisode, j’ai réalisé que j’avais oublié de poser une question hyper portante à Valérie et à Michael à savoir si Noé finalement présentait des signes de post maturité. Parce qu’il faut que tu saches que lors d’une naissance lorsqu’un bébé a dépassé de façon importante sa date probable d’accouchement et que celle-ci et correcte, on voit toujours des signes qui nous confirment qu’effectivement le bébé était tout à fait très très prêt à sortir. Parmi ces signes-là, on peut voir par exemple la peau qui est un peu fripée et qui est souvent plus sèche. Il y a aussi les ongles qui sont particulièrement longs par exemple. Donc il y a certains signes qui sont faciles à et qui nous permet de confirmer qu’on avait raison sur la date. Alors quelle est la réponse à Valérie et à Michael par rapport à ça Alors aucun signe de post maturité pour Noé, aucun, rien. Alors qu’est-ce que ça nous dit Ça nous dit que Valérie avait raison et que la date de quarante-deux semaines et deux jours était probablement incorrecte. C’est-à-dire que Noé était probablement moins avancé dans sa grossesse qu’on le pensait.

C’est donc extraordinaire que ses parents aient eu le courage de suivre leur instinct parce que finalement on aurait donné naissance, on aurait poussé dehors un petit bébé qui n’était peut-être même pas complètement mature. Donc Tu vois comment parfois suivre son instinct finalement après coup on se rend compte qu’on avait tout à fait raison même si on a eu beaucoup de pression à travers l’expérience. J’avais envie également d’en profiter pour te parler de perméabilité ou de transparence psychique. C’est un phénomène que l’on observe pendant la grossesse, pendant l’accouchement et également en postnatal. Donc il faut savoir que quand tu vis ta vie de tous les jours, y a ton cerveau, ta partie inconsciente et ta partie consciente qui travaille en équipe. Et ton cerveau inconscient va faire émergée certaines informations, mais de façon minimale, c’est-à-dire qu’en fonction de ce que tu fais, en fonction de ton état de ressources et compagnie. Il y a certaines petites informations qui vont émerger. Cette cloison-là entre l’inconscient et le conscient est affinée et beaucoup plus transparente lorsqu’on qu’on entre dans le processus de la grossesse.

Et c’est un phénomène qui explique peut-être l’as-tu déjà observé Pourquoi tu as autant de rêves enceintes et des rêves qui sont compliqués As-tu déjà observé, On a des rêves où je me souviens dans mes rêves quand j’étais enceinte, il y avait du monde. Des fois les gens se comptaient par dizaines, c’était compliqué, c’était des rêves qui étaient très longs, très chargés. Alors tout ça est dû à la perméabilité psychique et cette perméabilité psychique-là donc n’a pas été beaucoup étudiée, mais on pense qu’elle est présente de façon entre autres à pouvoir te permettre de mieux communiquer avec ton bébé de façon à mieux reconnaître par exemple ses besoins même s’il n’est pas en mesure de les nommer évidemment avec des mots avant très longtemps, on va se le dire. 

C’est sûr qu’il n’y a pas que des avantages parce que ça fait que nous sommes plus sensibles aussi à tout ce qui se passe et ça fait aussi qu’on a beaucoup de choses à gérer au niveau de tout ce qui émerge au niveau de l’inconscient. Tout ça pour dire que la grossesse, l’accouchement et le postnatal sont des périodes de ta vie où tu as plus de chance de vivre des expériences mythiques à cause de cette transparence psychique-là que tu as de façon tout à fait physiologique. On s’entend qu’à l’extérieur de la grossesse, ce serait moins standard, mais pendant la grossesse, pendant en postnatal, c’est quelque chose qui est présent pour chacune d’entre nous. 

Donc nombreux sont les femmes qui vont vivre pour la première fois des expériences de connexion justement dans ces périodes-là de leur vie. Concernant Valérie cette boîte était déjà ouverte avant même qu’elle devienne enceinte de son garçon, mais peut-être que pour toi, ce sera une opportunité de commencer à expérimenter ce type d’expérience-là lorsque tu seras enceinte ou lorsque tu donneras naissance.

Personnellement je trouve que ce sont des expériences qui sont extrêmement enrichissantes d’un point de vue humain personnel parce qu’elle nous donne accès à des éléments auxquels on n’aurait pas eu nécessairement accès. Et là je te donne un exemple. 

Lorsque j’étais enceinte de mon deuxième bébé, on ne connaissait pas le sexe de mon garçon parce que finalement c’était un garçon et un moment donné pendant une nuit, je me suis fait réveiller par quelqu’un et là j’ai pensé que c’était mon mon mon bébé qui m’a crié très très fort dans les oreillers. Écoute au point de me réveiller le prénom qu’il voulait avoir. C’était un prénom que nous n’avions aucunement sur notre liste des prénoms même jamais j’aurais pensé le mettre et finalement donc mon fils on l’a appelé Abraham parce que c’est le nom qui m’a été j’allais dire soufflé mais non c’est crier par la tête et là c’est très drôle parce que pendant la nuit moi je me réveille en sursaut et là je me mets à réveiller mon conjoint en lui disant écoute je viens de percevoir de façon très claire quel est le prénom que notre bébé veut porter. Et là il me dit ok c’est quoi et là je lui dis c’est Abraham. Et là le papa de mon garçon me dit ils m’ont dit ok j’espère que ça va être un garçon. Et là oui finalement c’était un garçon.

Donc tout ça pour dire que tu peux avoir accès à des informations qui sont plus facilement accessibles dans ce genre de situation-là. Si tu as envie d’avoir accès plus facilement à cette partie sacrée de toi, si tu as envie d’être accompagné sur ce chemin, je t’invite à aller voir le compte Instagram moment sacré de Valérie. Évidemment je te mets tous les liens dans la page de l’épisode, donc pas de casse-tête. Je vais également te mettre son lien évidemment vers son site web. Ce sont des univers qui sont très très inspirants. Je te propose de t’y plonger pour découvrir cette femme extraordinaire qui j’en suis certaine va savoir t’inspirer. Si tu as envie que je t’accompagne sur le chemin de ta préparation à l’accouchement, je t’invite à joindre ma préparation. Au paléonaissance t’offre plusieurs avenues, plusieurs accès.

Il y a évidemment la préparation virtuelle, Il y a les cours en mini groupes que nous faisons ensemble pour parler des sujets qui te préoccupent entre autres péridurale ou pas, la protection du périnée, la pratique des outils qui aident au mieux pour jongler avec la douleur et compagnie. Si tu as envie de découvrir mon accompagnement, je t’invite à venir me rejoindre sur opaleo point com dans les outils gratuits et de t’inscrire dès maintenant aux onze clés pour une naissance facilitée. Aussitôt que ton inscription sera faite, tu auras accès directement à la formation. 

Si tu as un tout petit bébé dans les bras ou s’il s’en vient assez rapidement, je t’invite à me rejoindre dans l’atelier les super pouvoirs de ton bébé, un atelier en mode gratuit suit dans lequel nous discutons des sujets les plus importants, motricité libre, plagiocéphalie, c’est-à-dire la petite tête plate, les jeux sur le ventre, tout ce dont tu as besoin pour pouvoir bien accompagner ton bébé dans les premiers mois de sa vie. Tu aimes le podcast enfanter librement sans se faire accoucher et là on va se le dire, on était dans le thème aujourd’hui cent pour je t’invite à faire une capture d’écran de ton épisode préféré et à le diffuser par exemple en reel ou en story. Tu peux également aller sur ta plateforme d’écoute préférée Spotify, Apple podcast par exemple pour mettre un beau cinq étoiles au podcast. 

Je te souhaite une magnifique journée. J’espère qu’elle sera douce et bonne pour toi et j’ai déjà hâte de te retrouver pour le prochain épisode.